Festival de lumières au Jardin des Plantes

Espèces en voie d’illumination. Vous avez forcément vu les affiches dans le métro parisien, non ? Depuis la mi-novembre le Jardin des Plantes propose une balade nocturne pour admirer de drôles d’animaux, d’immenses structures lumineuses qui jalonnent les parterres arborés.

« Pour célébrer les fêtes de fin d’année, le Jardin des Plantes a choisi d’illuminer la biodiversité pour mieux nous inviter à la préserver« . Bruno David – Président du Museum.

Vous ne savez pas comment occuper votre week-end en soirée ?

Vous êtes tentés par une promenade nocturne pour aller admirer un show lumineux original ?

Ou vous avez jeté l’éponge pendant les fêtes de Noël au vue de la file d’attente interminable ?

Alors dépêchez-vous car il s’agit du dernier week-end avant la fin, le 15 janvier.

La biodiversité illuminée

Cette balade prise d’assaut par les familles pendant les vacances de Noël amuse aussi bien les petits que les grands. Tout le monde s’émerveille devant la multitude de couleurs, les formes géantes, les animaux plus beaux les uns que les autres, et nombreux sont ceux qui sont articulés. Le résultat est en effet à la mesure du temps d’attente, les pieds, les mains et les oreilles gelés.

Le parcours est organisé en quatre chapitres avec en premier lieu les animaux éteints il y a 65 millions d’années (dinosaures du monde Jurassique), puis les animaux dont l’homme est la cause de l’extinction (mammouth, tigre à dents de sabre, loup marsupial, moa et grand pingouin). Un autre chapitre présente les animaux menacés d’extinction notamment à cause du réchauffement climatique, de la pollution, de la fragmentation des habitats, de la chasse abusive, etc… (ours blanc, ours brun, tortue marine, requin blanc, bison d’Amérique, etc…). Enfin le dernier chapitre présente la diversité animale actuelle.

Une préservation qui mérite réflexion

Malgré l’affluence le personnel est sympathique et accueillant. Après 45 minutes d’attente on règle et on nous demande de ne pas prendre en photo avec flash les animaux de la Ménagerie. On sourit. Humour. Mais après avoir traversé la gorge de l’immense requin blanc de 30 mètres on arrive à l’entrée de la Ménagerie et je réalise que le chapitre des « animaux actuels » va s’illustrer au sein du zoo du Jardin des Plantes. Quelle drôle d’idée !

Alors oui le message de préservation de la faune et de la flore est certes noble car il faut en effet éclairer les consciences, mais en pratique cela mérite réflexion. Quid du respect des animaux ??? On dirait que cela ne suffit pas de voir ces pauvres bêtes qui vivent toute l’année enfermés dans des enclos trop petits observer le défilé des familles de curieux en liberté. Non, il faut encore leur rajouter pendant deux mois autour des fêtes de Noël un public qui va parler, rire, et photographier jusqu’à 23h le soir. Ce petit panda roux, par exemple, qui grimpe en hauteur pour échapper au public me fend le coeur. Franchement, ce choix d’intégrer les structures lumineuses au sein du zoo est incompréhensible. Cela n’apporte absolument rien étant donné qu’il fait nuit et qu’on ne fait que deviner les espèces vivantes. Il aurait mieux valu continuer à disséminer les animaux lumineux au sein du jardin, tout simplement. Le respect du sommeil et des espèces vivantes, ça vous parle, Monsieur David ? Peut-être devriez-vous vous reconnecter à Eywa, l’arbre des âmes, pour entendre leurs plaintes…

Espèces en voie d’illumination

Jardin des Plantes

5, rue Cuvier

75005 Paris

Tel. 01 40 79 56 01

Publicités

One thought on “Festival de lumières au Jardin des Plantes

Exprimez vous !!

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s