Un réveil aux Bahamas

Les premiers rayons du soleil traversent déjà à demi-mot les persiennes de ma chambre, comme un doux appel au réveil. Quelques minutes plus tard le jour semble irradier, difficilement retenu par les volets trop minces pour contenir toute cette beauté que je devine déjà. J’ouvre la moustiquaire, le volet puis la baie vitrée et le spectacle de l’aube du jour aux Bahamas m’émerveille. Je me pose là, immobile, contemplatrice de ce tableau en mouvement. Pas de parfum particulier mais une musique douce, les vagues de la mer, comme un joli refrain calme et paisible qui chante au loin. Un « cui-cui » aigu perce le silence du matin, en dehors du tempo, certainement l’un de ces petits oiseaux au poitrail citron aperçus hier. Une brise chaude, enveloppante, et rassurante se lève, elle vole au dessus des chambres et fait danser délicatement les palmes vertes et jaunes des cocotiers. Qu’ils sont drôles ces grands arbres perchés sur leur échasse avec leurs cocos en guise de gorge et leurs palmes-bras qu’ils agitent au gré du vent. Souvent par tempête leurs ombres inquiétantes s’apparentent à une horde de monstres excitée à la recherche de sa proie. Mais ce matin pas d’agitation ni d’orage, tout n’est qu’ordre et beauté, et je vous laisse continuer la suite…

Il est maintenant huit heures, l’heure du petit-déjeuner, un moment de réjouissances où un bon thé, quelque fruits frais exotiques et une omelette juteuse lancent officiellement le début des réjouissances. Pourtant ici à table il n’y a qu’une seule chose qui captive mon esprit, qui m’émerveille telle une enfant, qui coupe toute discussion autour de moi et fait tourner les têtes dans une même direction, cette plage. Au cours de ma vie et de mes voyages j’en ai vu des mer et des plages, des Etats-Unis à l’Océan Indien, du Brésil aux Maldives, du Sri Lanka à l’Ile Maurice en passant par les Emirats, l’Afrique de l’Ouest et la Méditerranée. Mais les Caraïbes, comment vous dire, c’est absolument unique. Si les Inuits ont une bonne douzaine de mots différents pour décrire la neige, il faudrait compléter la langue française pour toutes les nuances de bleu. La mer peut-être bleue, bleu nuit, azur, indigo, turquoise, parfois verte, limpide, cristalline, argentée, mais tous ces adjectifs ne suffisent pas ici.  Il y a dans ce paysage quelque chose de vivant, d’évolutif, et toutes les cinq minutes l’intensité de la mer évolue. Où est le peintre qui dessine ces reflets et ces bandes de lumière ? D’où viennent les pigments de sa palette ? Je n’ai jamais vu de ma vie une couleur turquoise aussi intense, aussi spectaculaire qu’elle fige le regard. C’est lumineux et profond, parfois même fluo. Oui c’est ça, c’est une eau turquoise fluo, vous voyez ? Qui a délibéremment empli la mer de colorant ? Il faut être devant pour le croire car même les appareils photos, aussi perfectionnés qu’ils soient, ne peuvent capturer toute cette beauté, ça doit les emplir, les saturer sans doute. Et ce sable… blond, doré, d’une finesse incroyable, parsemé de petits coquillages recrachés par la mer qui n’en peut plus de tant de splendeur. Il est ce joli tapis de bain que viennent lécher incessamment les vagues et leur écume.

Quoiqu’il en soit je me dois de partager cela avec vous, juste pour que vous sachiez que cela existe. Et j’avoue que découvrir ces paysages lorsqu’on sait que ce matin la température à Paris est de 4°C c’est encore meilleur, alors j’en profite aussi pour vous envoyer un peu de chaleur… La nature est belle mon Dieu, il faut que nous la préservions !!

Et vous, quel est votre petit coin de paradis sur Terre… ?

N.B. : aucune des photos de cet article n’a été retouchée par des filtres pour modifier les couleurs, la nature n’a pas besoin de nos outils modernes pour être plus belle…

 

 

 

Publicités

One thought on “Un réveil aux Bahamas

Exprimez vous !!

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s